recherche avancée

Chargement
Violette Nozière
Violette Nozière
Ville
Rouen
Création
01/01/1981
Fin
01/01/1984

L'histoire de VIOLETTE NOZIERE commence en décembre 1981, à Mont-Saint-Aignan, sur le campus de l'Université de Rouen...

Quatre enseignants en formation se retrouvent le soir pour faire de la musique dans une chambre de la cité U. Les premiers concerts donnés à l'Ecole Normale donneront le signal de départ d'une carrière éphémère qui se termina par la sortie de ce maxi 45 tours vinyle, LA DAME EN NOIR, en 1984.

Le groupe remporta également les Premières Transmusicales Rouennaises dont un vinyle 33 tours très rare et très recherché fut pressé.

Là au bon moment et au bon endroit, les VIOLETTE NOZIERE font désormais partie de la mythique scène rouennaise qui fit les beaux jours du rock français, à l'aube des années 80. Croisant sur leur route les Dogs, Gloires Locales, Olivensteins et toute la clique de MELODIE MASSACRE, Violette Nozière représente le penchant bricolo synthétique de cette scène bouillonnante de l'après-punk normand, un peu à la manière de Daniel Darc et de ses Taxi Girl.

Leur particularité singulière (pas de batterie sur scène, des textes sombres mais chantés en français) les rapprocha en fin de parcours de la cold-wave anglo-saxonne.
Le groupe se sépara en 1984.

Des quatre membres du groupe, seul le chanteur, Hervé TIRILLY, semble avoir donné suite à ses velléités musicales. C'est ainsi qu'il fonda VICTORIA DAY dans la région dunkerquoise en 1987, groupe de rock français peu convaincant. C'est en intégrant STAN THE FLASHER en 1992, qu'on entendit à nouveau parler de lui...STAN THE FLASHER est toujours d'actualité et vient de sortir "Mont-Gargan" un nouvel album. 

Suggestion

Frandol

discographie

La dame en noir

1984

  • 1. Incendie 3:30
  • 2. La chambre jaune 2:54
  • 3. Inutile 4:07
  • 4. Suicide hongrois 2:08
Basse : Christophe Magniez
Chant : Hervé Tirilly
Claviers : Pascal Grimbert
Guitare(s) : Bruno Simoni
Ingénieur du Son : Olivier Lecoeur


news