recherche avancée

Chargement
The Fourth Is Bearded
The Fourth Is Bearded
Ville
Le Havre
Création
01/01/2011

« Un bain électrique dans lequel il fait bon tremper, les yeux levés vers le ciel. »

Formé en 2011 au Havre, The Fourth is Bearded (TFIB ) est un quintet composé de JP Brunet à la batterie et aux chœurs (ex- Taïga, Liquid TV, actuel Dog and Pony Show), Julien Delahayes à la guitare, Clément Lebas à la basse, Théo Mallet au chant, (ex-Nightingate) et Martin Morel à la guitare et au chant.

TFIB, au début, c’est un duo formé par JP Brunet et Théo Mallet auquel s’ajoutent successivement un bassiste, Clément Lebas, un premier guitariste, Martin Morel puis un second guitariste, Julien Delahayes. Son appellation raconte une de ces anecdotes qui jalonnent la vie d'un groupe : alors qu’ils jouaient en quatuor, TFIB se retrouvait sur trois pattes avec le départ de Clément Lebas au Canada pour une durée indéterminée. Le groupe, amputé de l'un de ses membres, continuait néanmoins à jouer et pour ne pas omettre de signaler qu’en réalité, il était bel et bien composé de quatre musiciens, il précisait sur scène à l’intention du public : « le quatrième est barbu » (the fourth is bearded). Ceci explique cela. Tout simplement.

Côté musique, le quintet évolue dans un style post-hardcore qui se revendique d’influences aussi diverses et variées que Cult of luna, Neurosis, Pelican, Isis et autre Unsane. Le combo a, par ailleurs, assuré des premières parties telles que Conan, Hark, Year of no light, Barn Burner, Celeste entre autres. Autant ne pas vous préciser, donc, qu’ici, on voue un véritable culte au dieu « Décibel », ce qui a le grand avantage de ne tuer que les oreilles. Et encore, même pas !

En effet, The Fourth is Bearded, sous des airs faussement brutaux, est en réalité un océan de délicatesse. Certes, il faut avoir une certaine sensibilité à la « cause » pour déceler la finesse de sa musique mais c’est bel et bien de finesse dont il s’agit. Finesse, dans ce jeu de batterie hors normes et impressionnant qui assène la frappe comme autant de coups de pinceaux d’un tableau issu de l’expressionnisme allemand ; finesse dans cette basse qui ourle et cadre avec une régularité étourdissante une masse capable d’exploser à chaque instant ; finesse dans ce duo de guitares qui, plutôt qu’un basique unisson, a opté pour la complémentarité avec des lignes profondément mélancoliques et mélodiques d’un côté et la cavalerie meurtrie des riffs grattés avec l’énergie du désespoir de l’autre.

Deux sons de guitares bien distincts mais qui s’épousent à merveille. Le tout est ponctué des vociférations écorchées d’un chanteur qui, visiblement, en a gros sur la patate. En résulte un travail d’ensemble très réjouissant. Réjouissant car à l’intérieur même d’un registre qui n’est pas nouveau, le groupe a su réinventer une substance, lui donner un relief personnel, un relief qui raconte une histoire. Une histoire qui emmène son auditeur dans un univers hypnotique, tourmenté, qui peut, à certains moments, frôler l’ultra-violence. Mais cette violence là n’est pas nocive, elle permet d’exulter, de décupler les énergies. Bref, vous l’aurez compris, The Fourth is Bearded est un bain électrique dans lequel il fait bon tremper, les yeux levés vers le ciel. C’est sans doute actuellement, l’un des combos les plus attrayants du Havre. Et peut-être même d’ailleurs.

discographie

The Fourth Is Bearded

2016

  • 1. Sleepless Night 9:43
  • 2. His eyes 10:04
  • 3. End of an Era 3:34
  • 4. Winter sun 5:34
  • 5. Adixia 10:16
  • 6. Insomnia 10:39


Winter Sun Demo

2014

  • 1. Winter Sun 5:20
Basse : Clément Lebas
Basse : Théo Mallet
Batterie : JP Brunet
Guitare(s) : Julien Delahayes
Guitare(s) : Martin Morel
Voix : Théo Mallet


Enregistrement : Le mamy blü

news