recherche avancée

Chargement
interview
de My North Eye

Interview #35

 

My North Eye

 

 

1/ Bonjour My North Eye, vous avez été interviewé sur la Sonothèque en 2014, que s’est-il passé pour vous depuis ?

J'ai composé pas mal de morceaux qui apparaissent pour certains sur mon dernier album sorti en février et d'autres qui seront sans doute sur l'album sur lequel je vais bientôt travailler. Sinon, j'ai beaucoup joué en one-man band et en DIY dans plein de lieux différents (il y a deux semaines j'ai fait un set dans une grotte troglodyte à Tours, en février j'ai joué chez un disquaire tatoueur à Bruxelles...). J'ai fait quelques tournées avec des groupes que j'apprécie beaucoup. J'ai fait une série de dates avec Arianna Monteverdi and baby B, un duo de filles qui jouent à la perfection de vieilles chansons country. En 2016, avec Wilfried Schaeffer, l'ex-leader de Maarten et de Willo, on est allé faire un tour en Auvergne. Son nouveau projet s'appelle Nowhere to Hide. Cette année, j'ai fait une série de concerts dans l'Ouest avec le groupe d' Evreux le Goût Acide des Conservateurs. En septembre dernier, j'ai sorti un clip tourné par Alexandre Catelle : une longue montée / descente de la colline St Catherine à Rouen (sur fond de long drone de 12 minutes). Pour finir, je me suis aussi pas mal investi dans le magazine Equilibre fragile qui en est à son huitième numéro.

 

2/ Vous avez sorti votre album My North Eye II en début d’année vous pouvez nous en parler ?

Je l'ai enregistré avec David Fontaine avec lequel j'ai déjà travaillé sur le disque précédent et sur mon premier EP. On a tout fait en deux jours en 2016 au milieu de nulle part dans l’Eure. J'ai joué tous les instruments (harmonium indien, percussion minimale, guitare acoustique et électrique) et le résultat est dans lignée de mon premier album même si je pense être allé plus loin. Ça reste une folk noire, minimale mais avec un côté drone plus prononcé. Le disque est sorti en février sur un micro-label anglais (Reverb Worship). On pourra l'entendre sur le site de la Sonothèque ou sur mon Bandcamp.

 

3/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

Avec My North Eye, je parle de moi, de ma vie et rien d'autre. Je suppose que c'est une façon d'y donner du sens. Ma musique en ce moment est noire mais j'essaye d'aller au-delà de cette noirceur en cherchant quelque chose qui me dépasse qui est de l'ordre de la transe. Je compose quand j'ai quelque chose à dire et souvent les textes et la musique me viennent tels quels. Ensuite, je travaille pour retrouver l'inspiration et l'étincelle de la première fois puis je choisis les morceaux et travaille quelques arrangements pour que les titres fonctionnent en album.

Même si ces musiques ont quelque chose d'inatteignable, je suppose que j'ai été influencé par le Marble Index de Nico (d'où l'harmonium), le Velvet bien-sûr, Smog, les enregistrements solo de Michael Gira de Swans et par plein de choses folk et pré-rock.

 

4/ Un nouveau projet est-il en cours de préparation ?

Oui, je vais enregistrer un troisième album dans la veine des 2 premiers sans doute encore une fois avec David Fontaine. J'ai aussi pour projet de retravailler sur de vieux morceaux guitare voix violon que je n'ai jamais publiés.

 

5/ Des concerts sont-ils prévus pour bientôt dans la région ?

Pas dans l'immédiat.

6/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

En ce moment je suis dans la vieille folk, la vieille country et le drone. J'écoute Live at the Old Quarter de Towns Van Zant, Outside the Dream Syndicate de Tony Conrad et Faust, Fragments of a Rainy Season de John Cale et l'anthologie de la musique folk américaine de Harry Smith. Ma dernière claque c'est Death and the Lady de Shirley et Dolly Collins, un vieux disque de folk anglais du début des 70's.



Retrouvez My North Eye sur la Sonothèque Normandie


news