recherche avancée

Chargement
interview
de Alex Rec

Interview #6

Alex Rec

 

 

1/ Bonjour Alex Rec, pouvez-vous vous présenter ?

Je dirais que je suis un compositeur de chambre, passionné depuis l'enfance par la musique. Elle occupe la majeure partie de mon temps, et si je ne suis pas en train d'en faire c'est que je suis en cours, en sport ou autour d'une bière avec mes amis.

 

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Parmi mes playlists préférées on retrouve du John Mayer, Kendrick Lamar, ou encore Ed Sheeran. Ils ont en commun que l'on reconnaît tout de suite leurs musiques, elles ont une forte identité chacune à leur manière.

C'est ce que je veux pour mes propres compositions mais je m'y prends autrement. Je veux des morceaux qui changent, qui surprennent avec de nouvelles structures, je veux qu'ils sonnent dans tous les styles que j'aime. Partant du constat que j'écrivais souvent des mélodies entêtantes et que j'affectionnais autant la folk que le rap, le reggae que le blues, la musique électronique que l'acoustique… j'ai donc nommé mon style la half pop: moitié pop, moitié ce que je veux.

 

3/ Vous avez sorti album From bedroom to gigs en février vous pouvez nous en parler ?

From Bedroom to Gigs est vraiment à l'image de ce que je voulais obtenir, un album varié où chaque piste compte à sa manière. Late on time est un rock, Olympia une kizumba, Off un trip hop, etc. et l'album s'achève sur deux musiques électro, une trap et un hip hop.

Je n'avais encore jamais soumis mon concept à la critique du public via un CD, et je n'ai finalement que des bons retours. C'est bon signe pour la suite.

 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

Si ce n'est ma formule spéciale du mélange de la pop à d'autres genres, je pense que ma méthode de travail est assez commune dans ma génération : nous composons à partir de quelques accords ou d'un refrain, d'une phrase parfois… et toujours dans l'idée de capturer une petite mélodie fugitive qui passait par hasard à ce moment-là dans notre tête. On part à la chasse dans notre conscience sans se surcharger d'outils qui pourraient nous ralentir ou affaiblir notre créativité.

Pour ma part, je le fais chez moi avec ma guitare et les thèmes me viennent selon ce que me souffle la musique et ce que j'ai en tête ces derniers temps. Ensuite nous répétons avec mon groupe qui fait évoluer ma musique et me rappelle à l'ordre si j'ai fait n'importe quoi ! Parfois la partie instrumentale revient à Squiller, un ami beatmaker qui a beaucoup de talent. On se comprend bien musicalement.

 

5/ Des concerts sont-ils prévus pour bientôt ?

Je serai en showcase au Cultura de Mondeville le 31 mars, ainsi qu'au festival D'Emiéville le 1 septembre aux côtés de FAKE et Kalffa. Je cherche encore des dates et plusieurs concerts sont en attente de validation, mais ce premier album devrait m'aider à remplir mon agenda, c'est ce que nous espérons avec le groupe.

 

6/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

Pas mal de trap, du rock indépendant et un nouveau style que j'ai vu émerger récemment et qui a retenu mon attention : la bedroom pop. Le nom m'a d'abord séduit et la musique m'a convaincu. Je pensais que c'était peut-être la même chose que ce que je fais, mais finalement c'était un style bien distinct et très intéressant dont les pionniers sont pour moi Boy Pablo ou Clairo et ça n'a pas grand chose à voir avec la half pop qui est en fait plus un état d'esprit qu'un véritable genre musical.



news