recherche avancée

Chargement
interview
de Dizzy Yug

Interview #13

Dizzy Yug


1/ Bonjour Dizzy Yug, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour ! Nous sommes un groupe originaire de la région de Rouen, qui a vu le jour au cours de l'année 2014 et comprenant actuellement six membres. L'aventure a débuté à l'occasion de nos études musicales où nous nous sommes rencontrés successivement à l'occasion de projets divers, concerts et examens. Une fois toute cette bande réunie, et puisque le courant passait particulièrement bien entre nous tous, nous avons décidé de construire un projet à part qui nous soit propre et que nous mènerions de bout en bout.

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Dans la mesure où nos parcours individuels sont assez différents, nos influences le sont tout autant, mais nous nous sommes rejoints sur quelques références communes et faisant unanimité : Electro Deluxe, Parov Stelar, Jamiroquai, Justin Timberlake, Deluxe ou encore Hocus Pocus. Notre style de musique peut se définir par une base plutôt Funk/Pop à laquelle s'agrègent des touches Hip-pop et Electro, pour former un ensemble festif et rythmé.

3/ Vous avez sorti votre premier album intitulé Welcome il y a peu vous pouvez nous en parler ?

Sans doute l'expérience la plus enrichissante et la plus forte émotionnellement pour notre groupe, un premier album est toujours un moment considérable dans la vie d'un groupe. En ce qui nous concerne, si Welcome est sorti récemment, c'est au départ grâce à des centaines de personnes qui ont cru dans ce projet, puisque celui-ci est entièrement le fruit d'un financement participatif. C'est une très grande fierté pour nous et pour tous nos proches qui ont pu mettre leur pierre à l'édifice. L'idée avec Welcome c'est de présenter notre univers au public, de dire "Voici le point de départ de notre petit monde, bienvenue dedans !"

4/ Comment se passe le travail de composition ?

Notre processus de composition est un processus continu et durable dans lequel chacun va trouver son mot à dire, dans lequel on débat si besoin, pour aboutir à des morceaux qui nous permettent par la suite de tous nous éclater sur scène. A ce titre, on essaie de faire de chaque morceau une œuvre de consensus entre les idées de chacun. On débute très souvent par une idée individuelle, un beat, une basse, un riff de guitare, une mélodie, que l'on va petit à petit agrémenter et modifier en groupe pour que la personnalité de tous les membres s'y retrouve, au gré d'une harmonisation, d'un solo, d'une solution plus efficace ou encore d'une idée plus dansante. Encore une fois, du début à la fin de la composition, ce qui nous inspire c'est avant tout l'idée de pouvoir faire danser les gens en live, chanter, taper des mains. Si les gens dansent et s'amusent, alors mission accomplie !

5/ Des concerts sont-ils prévus pour défendre ce projet sur scène?

Oui, nous serons à l’Arcade (Port Jérôme sur Seine) le 9 Juin prochain !

6/ On sent une énergie énorme quand on vous voit sur scène, vous préférez la scène ou le studio ?

De loin, la scène et le live sont ce qui nous motive le plus dans ce projet, et dans la musique plus généralement. Il n'y a pas plus authentique et plus sincère que la réaction du public pendant que l'on joue et lorsque les gens viennent nous parler à chaud juste après le concert. Et puis en tant que musicien c'est très excitant de pouvoir ressentir le stress avant le concert, l'euphorie pendant, et la "retombée" après. Cependant, il est vrai que l'on souhaite beaucoup développer le côté studio et s'améliorer encore dans ce domaine, en enregistrant plus régulièrement, en essayant de nouvelles choses, en affinant l'identité sonore et le travail de mixage.

7/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

Her – Five Minutes / FKJ – Lying Together / Masego – Navajo / Big Gigantic – The Little Things (Feat. Angela McCluskey) / Joel Culpepper – Woman / Isaac Delusion – How Much (You Want Her) / Polo & Pan – Canopée / Gregory Porter – Hold On / Kendrick Lamar – Humble / Roméo Elvis – Nappeux (Feat. Grems)

Retrouvez Dizzy Yug sur la Sonothèque Normandie


news