recherche avancée

Chargement
interview
de Monkey Division

1/ Bonjour Monkey Division, pouvez-vous vous présenter ?

Monkey Division est un groupe de Rock Normand. Le groupe est composé de 4 musiciens: Cédric à la guitare et au chant, Jérôme à la basse, Yann à la batterie et JB aux claviers. Nous avons une trentaine de compositions à notre actif et venons de sortir un album intitulé Dive. Le groupe a d'abord existé sous la forme du trio Guitare/ basse / batterie, puis les claviers se sont intégrés à la formation fin 2015. Depuis, ce sont plusieurs concerts, tremplins, un EP et un album qui ont été réalisés.

 

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Décrire notre style n'a jamais été un exercice facile, certains morceaux étant diamétralement opposés à d'autres. Aujourd'hui, on s'accorde à dire qu'il s'agit de rock alternatif qui mélange des sonorités rock 70's et d'autres d'origine pop plus actuelles. Nos influences individuelles sont variées et proviennent de groupes tels que Radiohead, King of Leon, Deep Purple, ou encore Toto. 

 

3/ Vous avez sorti votre premier album Dive il y a peu vous pouvez nous en parler ? Que représente la couverture de votre album ?

Dive est un album que nous avons enregistré cette année et qui vient de sortir. Il puise ses sources dans des moments de vie que nous avons vécus et que chacun peut connaître. Nous avons tous des périodes plus sombres que d'autres provoquées par nos histoires personnelles ou par l'actualité, l'évolution des modes de vie dans le monde, ....On peut alors se sentir bien seul face au gigantisme de l'adversité, et il faut toujours garder l'espoir et trouver la force de se relever. C'est le message que nous voulons faire passer, et c'est ce que représente cette pochette qui porte un symbole fort de l'histoire, échoué sur la plage, alors que l'homme libre est toujours là !

 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

C'est organisé sans forcément l'être au départ ! Cela se passe souvent en répète. Un membre du groupe jette une idée dans l'arène, et on voit ce qu'elle provoque au niveau du groupe. On improvise ensemble sans trop savoir où l'on va et il en ressort un squelette que l'on fait évoluer petit à petit. On n'hésite pas à supprimer des choses qui ne nous plaisent pas, et on laisse les idées mûrir. Ce qui fait que les compositions, même si elles émanent d'un membre du groupe au départ, sont toujours le fruit des idées de l'ensemble du groupe à la fin. Et c'est une force pour nous. Nous sommes très inspirés par nos émotions et nous essayons de les retranscrire dans notre musique. 

 

5/ Un(des) souvenir(s) marquant(s) sur scène ?

Nous avons un souvenir marquant lors d'un tremplin sur une scène assez importante. A vrai dire au départ on pensait avoir repéré la scène, de taille modeste... qui était en réalité juste une estrade de la salle qui servait de loge pour l'ensemble des groupes. On s'est finalement retrouvé à jouer dans un auditorium de 400 personnes avec ingés façades, ingés retour, ingés lumières; alors que l'on joue habituellement dans des bars et que l'on sortait de plusieurs séances d'enregistrement dans une cave. Le grand écart était assez... flippant ! Et malgré quelques soucis techniques nous avons vécu l'une de nos plus belles expériences de scène. Ce n'était pas parfait, loin de là, mais l'on a beaucoup appris sur nos axes de progression.

 

6/ Pour finir, vous écoutez quoi en ce moment ?

Dewolff, un groupe de rock psychédélique néerlandais. Nous sommes allés les voir à la Maroquinerie à Paris, ils sont époustouflants ! 

news