recherche avancée

Chargement
interview
de Not A Joke

 1/ Bonjour Not A Joke pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, nous sommes un groupe de Stoner Rock normand composé de Rodney au chant, David à la guitare, Benoît à la basse et Pierre à la batterie. Le groupe existe depuis un peu plus de 3 ans.

 

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

On a pas mal d’influences si tu mélanges tout ce qu’écoutent les membres du groupe. Ça regroupe pas mal de style allant du stoner bien lourd à des sons plus posés en passant par des classiques 70’s. Mais c’est très réducteur, on est vraiment éclectiques, il paraîtrait même que certains écoutent du Hip-Hop ou du Metal ! Bref… le tout, mixé et digéré par nos soins te donne un cocktail explosif : Not a joke. Si tu veux avoir une idée des groupes dans lesquels on se retrouve musicalement, on peut citer Triggerfinger, Royal Blood ou Queens of the stone age...

 

3/ Vous avez sorti votre album Back to Random, vous pouvez nous en parler ?

C’est notre second EP, le premier a été enregistré au bout de quelques semaines d’existence du groupe pour trouver des dates. Back to random est beaucoup plus abouti tant au niveau des compositions, des textes, que du son. Il est beaucoup plus représentatif de ce qu’on fait actuellement et, avec du recul, quelques mois après sa sortie, on peut dire qu’on est plutôt fiers du résultat ! On a collaboré avec l’équipe de Norman Coast Entertainment sur un clip pour la sortie de cet EP. Le résultat, visible sur notre page Facebook ou notre chaîne Youtube, nous a apporté pas mal de visibilité ! Pour les amateurs de bière ou de bagarre, allez y jeter un œil !

 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

David propose une base de morceau couplet / refrain, parfois plus. Si cette base plaît à tout le monde, on le fait tourner, on l’arrange, le modifie, le triture… tous ensemble. Les morceaux évoluent selon les propositions de chacun. On se laisse aussi des plages un peu plus improvisées en Live, un set n’est jamais identique au précédent. Pour la musique, les inspirations sont nombreuses et découlent inconsciemment des nombreux groupes qu’on écoute. Pour les textes, c’est Rodney qui s’en charge. Il aime raconter des histoires, les chansons sont rarement abstraites. Ça parle essentiellement de relations humaines ( amoureuses ou non, toxiques ou non ), de critiques sociales et de l’évolution de la société actuelle. De manière sérieuse… ou pas !

 

5/ Un(des) souvenir(s) marquant(s) sur scène ?

Une des dates les plus marquantes du groupe est notre passage au Disorder Festival dans l’Eure. Mois de juillet, grosse chaleur, le public était amorphe depuis le début de l’après-midi et essayait de se mettre au frais dans les quelques coins d’ombre du site. Plusieurs groupes se sont succédés sur la scène et ça sentait un peu le sapin niveau ambiance. On était programmés en fin de festoch. On a commencé à jouer et avant la fin du premier morceau, tout le monde s’est levé pour se pointer devant la scène ! C’est clairement motivant, ça donne une bonne patate et on a fait un super set !

 

6/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

Mark Lanegan, Elder, Samsara Blues Experiment, Truckfighters, Mogwai, Alter Bridge, Karnivool, RATM, Queen, No One Is Innocent, Shaka Ponk, The Inspector Cluzo…

news